GENTE DE ZONA : RANDY MALCOM ACCUSÉ D’AVOIR VOLÉ UN JOUEUR DE BASEBALL (VIDÉO)

04 septembre 2018

Randy Malcom est la cible d’un ancien sportif qui l’accuse d’avoir profité de son argent. 

Randy Malcom, l’un des membres du très populaire groupe Gente de Zona, est au cœur d’une sombre histoire. Le joueur de baseball Yunel Escobar accuse le chanteur cubain de 35 ans et son épouse, Annaby Pozo, d’avoir profité de son argent. Dans une vidéo en direct publiée sur les réseaux sociaux, le sportif d’origine cubaine qualifie même l’artiste de « personnage ingrat ». Et pour cause, il affirme avoir ouvert les portes de sa demeure au jeune couple, lorsque Randy Malcom n’était pas encore célèbre. Avec sa compagne, il aurait ainsi mené un train de vie aisé pendant plusieurs années. 

Cependant, depuis le succès de Gente de Zona, Randy Malcom aurait tourné le dos au champion de baseball. Une situation qui ne plaît guerre à Yunel Escobar, bien décidé à régler ses comptes. Publiquement, il dénonce ainsi l’attitude du couple qui, d’après ses propos, réside dans une maison qu’il a lui-même payée et roule dans une voiture qu’il aurait lui-même financé via une pension alimentaire. « Cette maison à quatre chambres et avec piscine dans laquelle vous invitez tous vos potes du reggaeton est la mienne ! », s’exclame le sportif au volant de sa voiture, avant de déclarer : « J’ai perdu plus de 350 000 dollars pour des frais d’avocats ! ». Selon le média Ciber Cuba, cela ferait effectivement plusieurs mois que Yunel Escobar se bat pour obtenir justice. Les principaux concernés n’ont pas encore daigné répondre à ses accusations...



Pour rappel, ce n’est pas la première fois que le groupe Gente de Zona est pointé du doigt. Il y a quelques semaines, le chanteur Descemer Bueno publiait lui aussi une vidéo (ici) en direct sur Instagram afin de dénoncer l’attitude du duo vis-à-vis de la culture cubaine : « Je pense que ce sont des gars coincés et intéressés. Ils chantent uniquement avec des artistes internationaux. Mais bon, ce n’est pas grave. Peut-être qu’un jour, ils se lèveront avec la même humilité qu’ils avaient avant tout ça (…)Avec un peu plus de soutien, nous n’en serions pas restés là, nous aurions pu ouvrir de nouveaux chemins, nous aurions pu unir nos forces pour faire avancer les choses ensemble. C’est toujours mon idée, mais j’imagine qu’il y a certaines personnes qui ne sont pas d’accord avec cela et qui veulent être reconnues ». 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article