MALUMA : UN POLICIER NEW-YORKAIS L’ARRÊTE POUR ACHETER DES PLACES DE CONCERT ! (VIDÉO)


26 mars 2019

À New-York, Maluma s'est fait arrêter par un policier. Mais rassurez-vous, le beau gosse de 25 ans n’a pas commis de délit… Regardez !

Près d’un an après la sortie de l’album F.A.M.E, Maluma s’apprête à sortir un tout nouveau projet intitulé 11:11 et dont le premier extrait est la chanson HP. Déjà un tube ! Le clip affiche même plus de 50 millions de vues sur Youtube. Pour porter ce nouvel opus, le chanteur colombien prévoit de repartir sur les routes avec une immense tournée mondiale : le Maluma World Tour. Des dates sont d’ores et déjà prévues en Amérique latine, bien sûr, mais également aux États-Unis où l’interprète de Felices Los 4 se produira sur la scène de l’emblématique Madison Square Garden de New-York. 

D’ailleurs, il y a quelques jours, il était de passage dans la Big Apple. Et c’est là qu’il s’est fait arrêter par un officier de police. Mais rassurez-vous, Maluma n’a pas enfreint la loi en se rendant coupable d’un crime ignoble. Le policier a simplement interpellé la star afin de le féliciter pour son talent et lui acheter des billets de concerts via son téléphone portable. 

« Deux billets ! », annonce ce dernier. « Et avec qui viens-tu ? », lui demande Maluma. « J’y vais avec un ami », répondit-il. Cette rencontre improbable dans les rues de New-York s’est rapidement retrouvée sur le compte Instagram de l’artiste de 25 ans où il s’exclame : « Cela devrait être illégal de manquer un de mes concerts ! On se voit le 4 octobre ! ». La vidéo affiche même plus de 2,3 millions de vues. 

Pour l’heure, aucune date européenne n’a été annoncée pour le Maluma World Tour. Mais tout comme l’année dernière à l’AccorHotels Arena de Paris Bercy ou encore à Montpellier, Maluma pourrait bel et bien revenir nous faire danser et chanter au son de ses nouvelles chansons. D’ici là, il continue de publier des teasers de ce nouveau projet ainsi que de sa collaboration avec la belle Becky G

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article